Intrigue #1

L'indépendance des Fourbes

Il a suffit d’une nuit. Une seule. Et le fragile équilibre de l’Echiquier a été réduit à l’état de cendres : Les Fourbes viennent de revendiquer leur indépendance. Du côté des Avides et des Belliqueux, c’est la panique totale ce matin, impossible de savoir exactement à quel point les dégâts sont graves, d'autant que certains Fourbes ont été surpris à faire usage de dons... Alors qu'Aquaworld et Trickyland sont sur le pied de guerre, Mazecity est en effervescence, organisant sa première élection afin d'élire son futur dirigeant.
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Ce qu'il faut savoir

► Nous sommes en hiver ! N'oubliez pas d'inscrire la date dans vos titres de RPs !
► Avatars de 200x320
► Vous avez un délai de 10 jours pour faire votre fiche.
► Pour prendre un personnage prédéfini, inscrivez-vous sous son nom et envoyez un MP à un administrateur.
► Hentai, yuri & yaoi sont autorisés, mais ce n'est en aucun cas le thème principal du forum ! Néanmoins, même si aucune restriction n'est de mise concernant votre âge, nous vous demanderons d'être âgé de minimum 16 ans pour poster/participer à un RP de ce type (Cfr. règlement pour plus d'informations).
► Votre personnage doit être âgé de minimum 18 ans ! Tout personnage en dessous de cette moyenne d'âge ne pourra pas être validé (cfr. règlement pour plus d'informations).

Nos copains

Petites annonces des membres

Envoie un MP à Sara pour faire passer ton annonce ici ~.
©linus pour Epicode
L'Echiquier



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Spooky scary girl - Luna Avencurus

En ligneavatar
Luna Avencurus
✘ Coups joués : 41
✘ Don : Mauvais Souvenir
✘ Localisation : Retourne toi ~
Date d'inscription : 25/08/2016
Points : 32
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Spooky scary girl - Luna Avencurus  Jeu 25 Aoû - 4:31

AVENCURUS LUNA
ft. Mikan Tsumiki de Danganronpa
Âge : 19 ans.
Sexe : Féminin.
Nationalité/origines : Anglaise.
Epoque : Epoque Victorienne.
Situation conjugale : Célibataire, son fiancé est décédé.
Clan : Avide
Don : Luna possède le don de faire revivre à une personne les pires instants de sa vie ; qu'il s'agisse d'une douleur physique ou émotionnelle ; la personne ciblée par Luna ré-expérimentera ce qu'elle avait ressenti. A noter que le don de Luna ne fait que mimer la souffrance qui avait été ressentie, ainsi si la cible du don avait été physiquement blessée lors de l'instant copié par le don de Luna, ces dites blessures ne se rouvriront pas, seule la sensation de douleur associée à ces blessures se fera sentir.
Pour pouvoir utiliser son don, Luna doit maintenir un contact visuel permanent avec sa cible, si la personne visée réussit à sortir du champ visuel de Luna, l'effet du don s'estompe immédiatement.
Enfin, lorsqu'elle utilise son don, Luna est victime d'un contrecoup : durant toute la durée d'utilisation de son pouvoir, Luna expérience elle aussi les pires moments de la vie de sa cible.


Carnation : Particulièrement pâle.
Taille : 1m67.
Corpulence : Frêle.
Cheveux : Bruns, ses cheveux lui arrivent à la taille.
Yeux : Marrons.
Signe(s) distinctif(s) : Possède un bandage au bras gauche lui servant à dissimuler diverses cicatrices.
enjouée
enfantine
affable
fausse
loufoque
lunatique
capricieuse
fantasque
déloyale
sournoise
amorale
désinvolte

Histoire :
Luna est née dans une famille aristocratique de l'Angleterre victorienne du XIX siècle. En conséquence de quoi, elle reçut une éducation strictement traditionnelle visant à faire d'elle une parfaite maîtresse de maison, une épouse et une mère en prévision du moment où sa famille se déciderait à la marier. Pour tenter de vaincre l'austérité et la morosité de son existence, Luna développa très tôt une personnalité faussement enjouée et particulièrement avenante dans l'espoir d'attirer l'attention et l'affection de ses parents qui l'avaient d'ores et déjà délaissée, tout occupés qu'ils étaient à tenter de produire un héritier pour leur lignée et ne voyant en leur fille qu'une possibilité d'alliance par mariage avec d'autres familles nobles. Malgré l'absence totale de changement dans l'attitude de ses parents à son égard, Luna persista à maintenir sa façade faussement guillerette.

L'étouffant carcan de règles qui lui fut imposé par la société aristocratique britannique de l'époque eut tôt fait de faire disparaître l'enfant en Luna, ne lui laissant que le masque souriant qu'elle s'était elle-même créée. Se faisant l'effet d'une coquille vide possédant à peu près autant de vie que les poupées dont sa chambre était remplie, Luna finit par caresser l'idée de mettre fin à ses jours et c'est paradoxalement sa tentative qui la fera changer d'avis. Ayant subtilisé le rasoir de son père, Luna ne put retenir un léger glapissement lorsqu'elle s'entailla le poignet. Le cri alerta sa servante qui vint interrompre son acte.
Luna n'écouta guère les remontrances que la vieille femme lui adressa, entièrement focalisée sur la lancinante douleur qu'elle ressentait dans son poignet et qui la faisait se sentir vivante, chose qui lui était jusque là presque étrangère, son cœur battait à tout à allure et elle ne pouvait s'empêcher de trembler sous l'effet de l'adrénaline. Grisée par cette nouvelle sensation, Luna se décida à poursuivre la voie de la mutilation préférant tenter de ressentir de nouveau l'exaltation que son acte lui avait procuré plutôt que de continuer à se morfondre et à mourir un peu plus chaque jour dans sa morne vie.

S'étant assurée le silence de sa servante en lui rappelant que si ses parents apprenait pour son acte, la correction que recevrait Luna serait probablement bien fade en comparaison de celle qu'elle endurerait pour avoir laissé l'acte se produire sous sa surveillance... Luna pût donc continuer son manège pendant presque deux ans sans attirer la suspicion de sa famille, ayant maintenu son masque d'affabilité en leur présence. Désormais jeune adolescente, le corps de Luna s'était lentement habitué à la douleur qu'elle s'infligeait et à chaque nouvel essai Luna se devait d'aller un peu plus loin que la fois précédente et malgré ses efforts, la sensation qui la faisait se sentir vivante s'estompait à chaque fois un peu plus. Déterminée à ne pas voir sa vie se résumer au néant  émotionnel que constituait les rigides et guindées interactions avec les autres ladies de son âge qu'elle était forcée de côtoyer, Luna se décida à changer d'approche. La jeune lady se mit à consciencieusement briser la plus part des règles que sa famille lui avaient imposées durant sa courte vie, le sentiment de revanche qu'elle éprouvait à détruire les contraignantes règles qu'elle considérait être la source de son malheur couplé à l'excitation de franchir un interdit et la peur d'être attrapée furent une réelle bouffée d'oxygène pour la jeune fille lui donnant l'impression de réellement renaître et influença profondément le comportement de la jeune lady : on attendait d'elle qu'elle soit mature et raffinée ? Son caractère devint rapidement la quintessence de l'immaturité. Une lady respectable se devait de dissimuler ses émotions et d'être composée en toute circonstance ? Son air faussement enjoué s'accentua d'autant plus et Luna finit par développer une attitude relativement capricieuse.

Son comportement réprouvé par la société à laquelle elle appartenait finit par la conduire à fréquenter d'autres membres de cette jeunesse aussi dorée que désabusée et qui se complaisait à dilapider leur fortune dans divers vices tels la boisson et les opiacés. N'ayant que peu d'intérêt pour ces deux substances, Luna se tourna plutôt vers les paris clandestins et les jeux d'argent. Le fait qu'elle doive dérober ses mises dans la demeure familiale pour pouvoir participer était à ses yeux une motivation supplémentaire. Etant totalement indifférente au fait de gagner ou perdre, Luna fut, dans ses meilleurs jours, une parieuse médiocre. La jeune lady était cela dit fascinée par l'étalage d'émotions brutes qu'exposait la foule qui encourageait l'animal sur lequel leur pari portait. Les sourires sauvages des gagnants, l'air brisé des perdants et même les regards chargés de désir que lui lançaient certains hommes la captivait et à ses yeux ces gens étaient bien plus vivants que le monde aseptisé et sans émotion que sa famille voulait la voir rejoindre et accepter.
Fort heureusement pour la jeune fille, elle se révéla une joueuse des plus redoutables aux différents jeux de cartes qui se jouaient dans les cercles clandestins auquel elle appartenait désormais, lui permettant d'éponger la plus part des dettes qu'elle contractait dans ses activités de paris. Les autres joueurs la complimentaient souvent sur la difficulté qu'ils avaient à lire ses réactions ou à anticiper son jeu. Ce qui la conduisait invariablement à répondre d'un rire enfantin et à affirmer qu'il n'y avait tout simplement rien ni à lire ni à anticiper.

Les années passèrent, le comportement immature de Luna ralentirent grandement les plans de sa famille visant à lui trouver un mari, malheureusement pour elle, ils finirent par trouver une autre famille noble sympathisante aux idées conservatrices et traditionalistes des Avencurus qui consentit à unir les deux familles dans un but purement politique. C'est ainsi que Luna se retrouva promise à un homme qu'elle n'avait jamais rencontré et de quelques années son aîné. La jeune lady n'y prêta que peu d'attention, ne prenant même pas la peine de retenir le nom de son fiancé, totalement indifférente au futur que lui planifiait sa famille. Luna avait plongée profondément dans l'univers des cercles clandestins dont sa famille ignorait jusqu'à l'existence, bien qu'ils la soupçonnait d'être l'auteur des menus larcins dont la demeure familiale était victime à répétition. Les jeux auxquels participait Luna avaient évolué en dangerosité suivant sa recherche de frisson et d'adrénaline. Elle était notamment particulièrement friande d'un jeu introduit par un ancien soldat, vétéran des guerres de Crimée, la roulette russe. Ce fut d'ailleurs durant une parties de ce nouveau jeu qui gagnait lentement en popularité que la vie de Luna bascula.

La partie était déjà bien avancée, l'un des participants en avait d'ailleurs payé le prix et son hémoglobine continuait à se répandre sur la table à la gauche de Luna, fort heureusement pour elle, la jeune lady se trouvait assez éloignée du corps pour ne pas avoir était éclaboussée lorsque l'infortuné avait rencontré sa fin, il aurait été inconvenant qu'elle rentre à la demeure familial couverte de sang. La mort de l'un des joueurs avait fait l'effet d'une douche froide et la plus part d'entre eux avaient déclaré forfait laissant Luna seule à la table de jeu avec un autre homme dont elle ignorait le nom. Dans ce duel improvisé, l'arme avait d'ores et déjà été utilisée quatre fois sans pour autant faire feu et se retrouvait de nouveau entre les mains de Luna qui bien que peu adepte de l’arithmétique savait que ses chances de décéder en appuyant sur la gâchette étaient aussi élevées que ce jeu le permettait. Bien qu'elle ne recherchait plus activement à mettre fin à ses jours, Luna était relativement détachée à l'idée de sa propre mortalité et c'est en continuant à afficher son éternel sourire enjoué qu'elle pressa lentement l'arme contre sa tempe. La foule retenait son souffle visiblement persuadée qu'elle n'oserait presser la détente mais ne pouvant détourner leurs yeux remplis de curiosité morbide et d'anticipation envers l'étrange et imperturbable jeune fille. Luna s'apprêtait à tenter sa chance lorsqu'une agitation à la périphérie de son champ de vision la distraya. Un homme venait de sortir de la foule et s'approchait d'elle. L'arme toujours braquée sur sa tempe, Luna tourna un regard curieux vers celui qui interrompait son grand moment. A son habillage, la jeune lady comprit rapidement qu'il s'agissait d'un aristocrate, son visage ne lui était d'ailleurs pas entièrement inconnu bien qu'elle soit bien incapable de se souvenir où elle avait pu le croiser, Luna fouillait sa mémoire à la recherche d'un nom à mettre sur le visage du nouvel arrivant lors-qu’à sa plus grande surprise ce dernier lui lança un regard courroucé. Il semblait absolument furieux à son égard et commença à l'insulter de tous les noms. Le bellâtre, qu'elle avait fini par identifier comme étant son fiancé qu'elle avait rencontré pour la première fois il y a peu, l'accusait de déshonorer leurs familles et prétendait que puisqu'elle lui appartenait, elle lui devait obéissance. L'idée d'appartenir à quelqu'un agaça profondément la jeune fille, on possédait des objets pas des êtres vivants ! Mais il semblait désormais plus qu'évident que son promis ne voyait en elle rien d'autre qu'un ventre destiné à engendrer sa lignée et non un être vivant à part entière.

Le regard de la jeune lady alternait lentement entre l'arme toujours braquée contre sa tempe et l'homme qui continuait de vociférer à son encontre. Son agacement à l'égard de son promis s'accentuait et l'idée passa fugacement dans l'esprit de la jeune fille d'appuyer sur la détente pour ne plus avoir à l'écouter. C'est alors qu'une autre possibilité apparut dans la psyché de la jeune lady et s'imposa peu à peu comme une évidence, Luna ne pût retenir un léger gloussement et pointa lentement le pistolet vers son fiancé ce qui eut l'effet appréciable de le réduire au silence. Elle était arrivée à une conclusion des plus simples et affirma de sa voix fluette comme s'il s'agissait de la chose la plus logique au monde que si comme il le prétendait elle lui appartenait, cela devait signifier que la balle qui se trouvait dans le barillet devait lui appartenir elle aussi. Luna pressa la détente et attendit que le morceau de métal mortel entre ses mains fasse le travail. Les secondes passèrent et seul un léger déclic se fit entendre, la frustration de Luna augmenta au point de craqueler son masque de jeune fille enjouée. Elle se sentait trahie par la seule chose qui l'avait fait se sentir vivante durant toutes ces années et au comble du désespoir s'apprêta à poser l'arme et à suivre son futur geôlier lorsqu'une nouvelle pensée sombre traversa son esprit torturé. Son regard s'illumina d'une nouvelle lueur joyeuse et son sourire enjoué rampa de nouveau sur son visage et d'une voix de petite fille désolée d'avoir été attrapée à faire une bêtise, elle s'excusa d'être une mauvaise perdante avant d'appuyer de nouveau sur la gâchette de l'arme toujours pointée sur l'homme qui avait si grossièrement interrompu l'un de ses jeux.  

Luna quitta rapidement les lieux, profitant de la stupeur des personnes présentes et se dirigea au plus vite vers la demeure familiale, l'odeur de poudre lui emplissant toujours les narines. Elle savait que la nouvelle de son acte se répandrait bientôt, on assassine pas l'héritier d'une puissante famille devant témoins sans en subir les conséquences. Elle devait fuir le pays, disparaître et commencer une nouvelle vie ailleurs. Lorsqu'elle atteint enfin la demeure de son enfance, son plan était arrêté, elle partirait dès les premières lueurs de l'aube vers la côte pour prendre un ferry en direction de la France où elle recommencerait sa vie à Paris. La ville était à sa connaissance pleine d'opportunités bien qu'elles ne soient pas toutes reluisantes pour les jeunes femmes mais tout valait mieux que ce qui l'attendait si elle restait ici, accusation de meurtre ou pas. Arrivant dans sa chambre, Luna entreprit de récupérer les quelques fonds qu'elle n'avait pas encore dépensés en paris dans l'idée de les utiliser pour financer son départ. Elle était en train de troquer sa pompeuse robe de jeune lady, peu pratique pour un voyage, contre une tenue qu'elle venait de subtiliser à l'une des filles d'une servante lorsqu'elle repéra une étrange enveloppe posée sur son lit. Intriguée elle s'approcha en se demandant qui pouvait bien tenter de la contacter en laissant cavalièrement une lettre dans sa chambre, il était clair que ses parents n'auraient jamais accepté une telle chose, ce qui ne faisait que nourrir sa curiosité quant à l'expéditeur. Elle se ravisa néanmoins, bien qu'elle désirait connaître le contenu de cette mystérieuse missive, Luna avait des choses plus urgentes à régler comme éviter de finir ses jours dans une des geôles du royaume. La robe qu'elle avait subtilisée ne couvrait pas ses avants-bras et le labyrinthe de cicatrices qui s'étendait sur son bras gauche allait probablement attirer une attention non désirée à son égard, n'ayant ni le temps ni l'envie de chercher une solution élégante, Luna saisit un rouleau de gaze et s'en enroula l'avant-bras, dissimulant par la même ses exploits de jeunesse.

Luna s'apprêtait à quitter la chambre où elle avait vécu toute sa vie et elle n'en éprouvait aucune gêne ou mélancolie, elle n'avait jamais réellement considéré cet endroit comme sa maison, elle s'y était toujours sentie étrangère, de passage uniquement. Et pourtant quelque chose la retint avant qu'elle est pu franchir le seuil de la porte, elle ne pût s'empêcher de couler un regard en direction de l’intrigante lettre qui trônait toujours sur son dessus de lit. Sans réellement y prêter attention, Luna s'était approchée et avait saisi le courrier. Ouvrant l'enveloppe Luna ne découvrit qu'une pion d'échec en bois, fronçant les sourcils elle saisit la pièce et la tourna distraitement entre ses doigts. Essayez-t-on de l'insulter en insinuant qu'elle n'était qu'un pion ? Se donner tout ce mal pour simplement l'insulter, voilà qui était étrange mais Luna dût tristement reconnaître qu'il y avait une part de vérité dans l'offense qu'on lui adressait, elle n'était en définitive qu'un pion dans le jeu politique auquel jouait sa famille et un pion de peu de valeur qui plus est, à peine bon à être sacrifié dans l'espoir d'obtenir un avantage éphémère. Reposant ses yeux sur le jouet en bois, Luna remarqua l'inscription énigmatique gravée dessus et laissa échapper un soupir de frustration, elle avait toujours trouvé que les échecs étaient un jeu ennuyeux et ne comprenait pas l'orgueil que semblait tirer la haute noblesse, à commencer par son père, à maîtriser ce jeu. Son père ne manquait en effet jamais une occasion d'attirer ses connaissances dans son étude privée pour exhiber sous leurs yeux son magnifique jeu en ivoire et la jeune lady ne s'expliquait toujours pas l'air gorgé d'arrogance et de supériorité qui s'affichait sur le visage du vainqueur de leurs assommantes parties, les jeux auxquels se livraient Luna étaient bien plus divertissants. Après tout aux échecs il ne s'agissait que d'être capable de prédire plus de coups à l'avance que son adversaire, cela ne requérait rien d'autre que de la concentration, une vertu dont Luna manquait cruellement.

Reportant son regard sur l'inscription de la pièce, la jeune lady se questionna sur le choix dont le message parlait. S'agissait-il de demeurer ici et d'accepter son destin ou de prendre la fuite ? Si tel était le cas, choix il n'y avait point, elle allait, non elle se devait de fuir. Et c'est à l'instant où elle prit cette résolution que le monde se mit à tanguer autours d'elle, sa vision se brouilla et s'obscurcit peu à peu. Le fait de perdre petit à petit le contrôle de son corps électrisa la jeune fille qui ressentit plus fort que jamais la frissonnante excitation que cette nouvelle expérience inconnue lui procurait, et c'est avec un beau sourire enjoué accroché à son visage que Luna ferma les yeux et plongea dans un profond sommeil.
Pseudonyme : Calimero.
Âge : On ne demande pas son âge à une lady ~
Commentaire : Pillow fight !  


Dernière édition par Luna Avencurus le Ven 9 Sep - 20:56, édité 5 fois
avatar
God save The Queen
Alice LiddellGod save The Queen
✘ Coups joués : 158
✘ Surnom : l'Étourdie
✘ Don : Maitrise de la réalité
✘ Liens : Wonderland
Alice's World

✘ Localisation : Aquaworld
Date d'inscription : 27/10/2015
Points : 181
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Spooky scary girl - Luna Avencurus  Jeu 25 Aoû - 9:57

Bienvenuuuuuuuuuuuuue !

Ravie de voir une nouvelle tête sur le forum ! Je constate que, décidément, les Avides ne sont qu'une bande de psychopathes : ça va être beau =D Sinon, je suis absolument fan de la manière dont tu écris, c'est tellement fluide et expressif, j'ai hâte de voir ce que tu nous réserves pour la suite ^^ (dans ma tête ça fait quelque chose comme : encooooooore, écriiiiiiiiit, avec une tronche flippante mais juré, je patiente et je ne mange pas  manger )

Si tu as des questions, surtout n'hésite pas à me mpotter ou bien à venir les poser sur cb, shoutbox ou encore dans la partie question justement ! Je serai ravie d'éclairer ta lanterne ^^

Encore bienvenue ! *offre un cupcake* mouton

♘♘♘♘♘♘♘♘♘♘

Merci Sara ♥
Je domine le monde en #669966
En ligneavatar
Luna Avencurus
✘ Coups joués : 41
✘ Don : Mauvais Souvenir
✘ Localisation : Retourne toi ~
Date d'inscription : 25/08/2016
Points : 32
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Spooky scary girl - Luna Avencurus  Jeu 25 Aoû - 16:15

Merciiii !
manger Sinon pourquoi quand je vois ce smiley je m'imagine à la place du pauvre bonhomme jaune qui vient timidement se présenter et se fait lâchement agresser dans le dos ? ....Est-ce qu'il est déjà trop tard pour m'enfuir ? D8

Sinon pas de question pour l'instant et merci pour le cupcake, ça tombe bien c'est l'heure du goûter !

♘♘♘♘♘♘♘♘♘♘

Cadeaux ~:
 
avatar
God save The Queen
Alice LiddellGod save The Queen
✘ Coups joués : 158
✘ Surnom : l'Étourdie
✘ Don : Maitrise de la réalité
✘ Liens : Wonderland
Alice's World

✘ Localisation : Aquaworld
Date d'inscription : 27/10/2015
Points : 181
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Spooky scary girl - Luna Avencurus  Jeu 25 Aoû - 16:47


C'est... étrange. Oui, très étrange même. Ton histoire évoque en moi de curieuses images, presque des souvenirs, comme si... comme si il y avait en toi un peu de moi, comme si je connaissais cette sensation, celle de n'être qu'un misérable pion. Pas assez bien pour papa-maman, tout juste bon à être une vulgaire pouliche et puis l'ivresse à la découverte du jeu. Tout cela m'est étrangement familier et terriblement déplaisant à la fois. Je ne peux que comprendre ton bien-être lorsque ton doigt à pressé la gâchette pour la seconde fois. Quelle mauvaise perdante tu fais ! Mais quel sens de la mise en scène, un vrai divertissement à toi toute seule ! Je pense que j'aurais aimé être là, à ce moment précis, pour assister à cette scène quand cet idiot s'est écroulé au sol. Je me demande quelle émotion t'a submergé à cet instant, quand tu as pris la vie de ce fou, était-ce excitant ou bien simplement banal ? Il nous reste encore tant à découvrir de toi et j'ai l'impression que tu nous réserve bien des surprises... Bienvenue chez les Avides Luna, voyons voir ce que l'avenir te réserve !  
Alice Liddell



Je me répète mais j'aime vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup ! Tout cela est fort bien amené et je fais une fixette sur la mort du fiancé c'est juste... génial. Je pense bien que c'est le moment que je préfère, on s'attend à ce que ça soit la première balle et tout alors que non. Du coup, je te valide avec grand plaisir et bienvenue chez les avides ! ♥

Maintenant que tu es validée, pense à aller remplir ton profil car il te sera bien utile ! N'oublie pas d'aller recenser ta tête ici et ton pouvoir là-bas . Tu peux également te faire pleins de petits amis pions et tenir tes aventures à jour en allant te faire un journal de bord et bien évidemment n'hésite pas à aller faire des demandes de rp ou à répondre à celles déjà présentes ! A part ça amuse-toi bien et bon jeu  ! ♥


♘♘♘♘♘♘♘♘♘♘

Merci Sara ♥
Je domine le monde en #669966
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Spooky scary girl - Luna Avencurus  

Spooky scary girl - Luna Avencurus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Spooky scary skeletons
» Spooky scary skeletons ♫
» [Event] Spooky Scary Halloween {Groupe 4}
» [Event] Spooky Scary Halloween {Groupe 3}
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L’Echiquier :: Administration :: Mise en Jeu :: Pions validés-