Intrigue #1

L'indépendance des Fourbes

Il a suffit d’une nuit. Une seule. Et le fragile équilibre de l’Echiquier a été réduit à l’état de cendres : Les Fourbes viennent de revendiquer leur indépendance. Du côté des Avides et des Belliqueux, c’est la panique totale ce matin, impossible de savoir exactement à quel point les dégâts sont graves, d'autant que certains Fourbes ont été surpris à faire usage de dons... Alors qu'Aquaworld et Trickyland sont sur le pied de guerre, Mazecity est en effervescence, organisant sa première élection afin d'élire son futur dirigeant.
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Ce qu'il faut savoir

► Nous sommes en hiver ! N'oubliez pas d'inscrire la date dans vos titres de RPs !
► Avatars de 200x320
► Vous avez un délai de 10 jours pour faire votre fiche.
► Pour prendre un personnage prédéfini, inscrivez-vous sous son nom et envoyez un MP à un administrateur.
► Hentai, yuri & yaoi sont autorisés, mais ce n'est en aucun cas le thème principal du forum ! Néanmoins, même si aucune restriction n'est de mise concernant votre âge, nous vous demanderons d'être âgé de minimum 16 ans pour poster/participer à un RP de ce type (Cfr. règlement pour plus d'informations).
► Votre personnage doit être âgé de minimum 18 ans ! Tout personnage en dessous de cette moyenne d'âge ne pourra pas être validé (cfr. règlement pour plus d'informations).

Nos copains

Petites annonces des membres

Envoie un MP à Sara pour faire passer ton annonce ici ~.
©linus pour Epicode
L'Echiquier



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

♠ Cannelle Delaunoy |Vivre sans amis, c'est mourir sans témoin.

avatar
Cannelle Delaunoy
✘ Coups joués : 16
Date d'inscription : 03/10/2016
Points : 27
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: ♠ Cannelle Delaunoy |Vivre sans amis, c'est mourir sans témoin.  Lun 3 Oct - 18:25

Cannelle Delaunoy
ft. Kirigiri Kyouko de DanganRonpa
Âge : 26 ans.
Sexe : Féminin.
Nationalité/origines : Française.
Situation conjugale : Veuve.
Epoque : Actuelle.
Clan : Fourbe.
Don : Persuasion. Mais n'allez pas croire que ce don lui est venu de nulle part, elle possédait déjà bien avant d'entrer dans l’Échiquier ...


Carnation : Pâle, laiteuse.
Taille : 1m68.
Corpulence : Svelte.
Cheveux : Long et violet
Yeux : Vert.
Signe(s) distinctif(s) : Ses cheveux sont teint en violet. En soi, c'est déjà particulier. Elle porte souvent des rubans sur ses tenues où dans ses cheveux.
Chaleureuse
Extravagante
Observatrice
Enjouée
Aimante
Naïve
Bavarde
Avare
Capricieuse
Hypocrite
Jalouse
Débrouillarde

Histoire : Cannelle. Quel doux prénom plein de saveur pour cette jeune femme qui n'en manque pas. Elle est née en France il y a de cela de nombreuse année. Ses parents étaient plutôt modeste et elle se complétait à être la petite princesse. Depuis sa naissance, tout avait bien évidemment tourné autour d'elle. Enfant gâtée, elle avait toujours été le centre de l'attention et son caractère aventureux avait nécessite dès son plus jeune âge un contrôle parental assez poussé. Crise de larme dans les magasins, bataille de nourriture avec maman ou papa, oeuvre d'art sur les murs fraîchement repeint du salon, bref, tout y était passé ! Et même si ses parents l'avaient bien entendu grondée pour toute ses bêtises, il allait de soit que l'amour régnait au sein de cette famille.

A l'age de cinq ans, un drame survint cependant, la pire chose qu'une petite fille puisse vivre : Un petit frère. Pendant des mois, elle avait vu le ventre de sa mère gonflé, et on lui avait rabattu sans cesse les oreilles sur le fait du rôle que cela impliquait d'être une grande sœur. Blahblahblah. Mais elle, elle avait demandé un poney à noël, pas un petit frère ! Et puis quoi encore, comme si elle allait partager ses jouets et l'amour de ses parents, ah ça non alors. Mais que pouvait-elle bien faire âgée du haut de ses 4 ans ? Rien du tout évidemment. Alors tout naturellement, le temps fit son affaire. Mais elle était devenue encore plus intenable, elle refusait de se montrer sage, jetait ses jouets, pleurait à la moindre contrariété. Et finalement, un soir, son père la déposa chez ses grands parents avant de rejoindre maman à l’hôpital. En temps normal, elle adorait papi et mami,mais là, cette nuit là marquait un tournant décisif. Et puis, quand ses parents revinrent la chercher, Ce fût un monde nouveau, ce petit être endormi et sans défense dans les bras de maman ... Elle fondit instantanément. Comment ne pas vouloir de lui ? A ce moment là, les crises se calmèrent, la petite devint presque plus adorable qu'elle ne l'était déjà avant d'être jalouse de ce nouveau né qui accaparait tout de même beaucoup ses parents. Elle fut même autorisée à le tenir dans ses bras. Le foyer retrouva donc le calme qui était autrefois le sien.

Elle continua donc de grandir, souhaitant être un modèle pour ce petit bout de chou. Et grandissant, elle se découvrit aussi. Elle se passionna pour la danse classique qu'elle pratiqua assidûment jusqu'au lycée. Mais au lycée, elle se métamorphosa. Mettez cela sur le compte de l'adolescence, un peu comme ses parents. Les médias, les mannequins, toutes les pressions sociales atteignirent plus qu'il ne l'aurait fallut la jeune femme. Petit à petit, elle se mit à ne plus manger avec ses parents, à ne plus manger du tout et même parfois, à se faire vomir. Au début, cela ne se voit pas bien sûr, on met ça sur une mauvaise digestion et on refuse d'ouvrir les yeux. Et puis on se met à peser tout ce qui rentre et tout ce qui sors, les parents, les amis, personne ne remarque quoique ce soit. Elle se mit à maigrir. Un régime pour les représentations de ballet. Ses parents étaient devenu plus vieux, plus distant, il ne faisait pas attention plus attention à leur fille, tant qu'elle souriait, c'était qu'elle était heureuse. Mais au fil des mois, son état empirait, c'est alors que son petit frère vint dans sa chambre avec un repas qu'il avait lui même préparé spécialement pour elle. Il ne pouvait pas comprendre, bien entendu mais il savait que ce n'était pas normal et à son échelle, c'était tout ce qu'il pouvait faire. Mais la première étape est toujours la plus difficile : reconnaître qu'on a un problème.

Au début, elle fit l'effort de manger ses plats, mais pour finir, elle se sentait toujours obligée de courir aux toilettes. Elle ne pouvait pas garder de si copieux repas. Un soir, elle se disputa avec son frère et sorti dehors. Elle resta des heures avec des amies, traînant en ville en se racontant des ragots. En rentrant, elle ne trouva personne ... Mais adolescente en pleine crise, elle monta simplement dans sa chambre. Le lendemain. Un pan de son monde s’écroula. Elle apprit que son frère était sorti à sa poursuite et qu'il s'était fait renversé par un poids lourd. Pour le moment, il était plongé dans un coma artificiel et ses jours étaient toujours menacé. A la maison, l'ambiance était lourde. Ses parents ne lui disaient pas un mot, mais elle savait, elle savait que c'était de sa faute et qu'ils li en voulaient, quoi de plus naturel. Elle aussi s'en voulait, elle aurait du être à sa place .. Surtout quand les derniers mots qu'elle lui avait adressé étaient si horrible.

Il ne fût plongé dans le coma.

La décadence était de pire en pire, même avec ses parents. Quelque chose s'était définitivement rompu le jour de l'accident. Les disputes, les tensions, les reproches. De plus en plus souvent, toute la rancœur explosait sous le cocon familial et un soir, les mots volèrent plus transperçant que les lames de rasoir. Pour ses parents, elle avait tué son frère. Voilà ce que ses parents pensaient réellement. Ce soir là, elle prit donc la décision de partir. Elle partirait dès l'obtention de son diplôme. Mais le jour de la remise des prix, elle découvrit une lettre avec une pièce d’échec à l'intérieur. Elle crut à une plaisanterie et laissa tomber la lettre sur son bureau où elle serait en retard. Dans l'escalier, elle loupa une marche ...

Quand elle rouvrit les yeux. Elle n'était pas chez elle. Elle pensait d'abord qu'elle avait fait une mauvaise chute mais elle ne semblait pas être à l’hôpital non plus. Autour d'elle il n'y avait rien. En tentant de comprendre ce qu'il lui arrivait, elle se massa les tempes. Où diable pouvait-elle être ? Elle se concentra pour essayer de comprendre et réalisa soudain qu'on lui tendait la main. Elle leva ses yeux verts vers le bel inconnu. Et là, elle eut droit à l'une de ses scènes que l'on ne voit que dans les films à l'eau de rose pourtant, elle savait qu'il deviendrait quelqu'un d'important pour elle. C'est lui qui lui apprit qu'elle avait mis les pieds dans l'Echiquier. Il lui rappela la lettre qu'elle n'avait pas pris le temps de lire quand elle était encore chez elle. Alors tout était parti là vraisemblablement. Il l'accueillit à bras ouvert et lui expliqua les choses qu'il y avait à savoir. Au fil des mois, elle se surprit à reprendre gout à la vie, à manger puisqu'il préférait les filles bien en chair. Les mois passaient sur l'Echiquier et ils finirent par sortir ensemble et se marier. Oh bien sûr, rien d'extraordinaire puisqu'elle n'avait jamais vu de prêtre ici mais pour eux, la promesse d'un amour éternel suffisait.

Mais la vie sur l'Echiquier est bien cruelle. Alors qu'il traitait avec des avides. Ils tombèrent dans une embuscade des belliqueux et il fut tuer. Un dommage collatéral comme tant d'autres dans ce conflit. Elle se retrouvait une fois de plus perdue, sans personne mais elle refusait cette fois de se laisser aller, il fallait que même de là où il puisse être, il puisse être fier d'elle. En revanche, pas question de rejoindre l'un de ces clans méprisables qu'elle tenait pour responsable ...
Pseudonyme : Truc-machin-là-bas.
Âge : 22 ans.
Commentaire : Voyons voir comment tout ceci évolue. ♥
Parrain/Marraine : Personne.

♘♘♘♘♘♘♘♘♘♘

avatar
God save The Queen
Alice LiddellGod save The Queen
✘ Coups joués : 158
✘ Surnom : l'Étourdie
✘ Don : Maitrise de la réalité
✘ Liens : Wonderland
Alice's World

✘ Localisation : Aquaworld
Date d'inscription : 27/10/2015
Points : 181
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ♠ Cannelle Delaunoy |Vivre sans amis, c'est mourir sans témoin.  Dim 9 Oct - 14:27


Pauvre petite fille, la vie n’a pas été tendre avec toi mais tu as été l’instrument de ta propre perte. Tu me désoles et m’écoeures à la fois, stupide petite chose superficielle. Qui a-t-il de plus à dire ? Ton frère aurait pu mourir pour de bonnes raisons, mais il a trouvé la mort en tentant de te sauver de ton petit esprit malade. Et le pire dans tout ça ? Tout tourne encore autour de toi. Certes, tu as des remords, qui n’en aurait pas ? Mais tu sembles trouver injuste que tes parents aient osés te blâmer pour la perte de leur fils. Je trouve qu’ils ont été encore trop gentils… après tout, regarde-toi, un inconnu te fait les yeux doux et tu reprends goût à la vie, recommence à manger pour lui plaire alors que même pour ton propre sang tu n’en as jamais été capable. C’est d’un pathétique. Alors reste donc chez les Fourbes, pauvre petite fille, tu ne trouveras ta place que là-bas…  
Alice Liddell



RE-BIENVENUUUUE !

Bon, ahem, tu sais que j'avais zappé de faire le petit texte d'intro et du coup merci de m'avoir tapé sur les doigts car c'est désormais chose faite ! Ne m'en veut pas pour ledit texte d'ailleurs, je l'ai rédigé du point de vue d'Alice et c'est une salope, tout le monde le sait mais en vrai, ton histoire elle est trop triste. Trop de drama pour une seule personne, c'est boooooow QAQ. Enfin voilà, du coup te voilà officiellement validée (même si tu l'étais avant hein D8) et tu peux aller rp dans la joie et la bonne humeur ~ 

Maintenant que tu es validée, pense à aller remplir ton profil car il te sera bien utile ! N'oublie pas d'aller recenser ta tête ici et ton pouvoir là-bas . Tu peux également te faire pleins de petits amis pions et tenir tes aventures à jour en allant te faire un journal de bord et bien évidemment n'hésite pas à aller faire des demandes de rp ou à répondre à celles déjà présentes ! N'oublie pas également que tu peux aller réclamer des cadeaux en fonction de ton nombre de points au marché noir . A part ça amuse-toi bien et bon jeu  ! ♥


♘♘♘♘♘♘♘♘♘♘

Merci Sara ♥
Je domine le monde en #669966

♠ Cannelle Delaunoy |Vivre sans amis, c'est mourir sans témoin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ∞ vivre sans amis, c'est mourir sans témoin.
» LIBRE ~ Nouveau à la fac ; sans amis à la fac..
» Un homme sans ennemis est un homme sans valeurs
» (alys) une vie sans amis c'est comme une tartine sans nutella.
» Vivre sans but, c'est naviguer sans boussole. (Persy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L’Echiquier :: Administration :: Mise en Jeu :: Pions validés-